La prise de parole en public, sans public

Prendre la parole devant une foule est un art, c’est bien connu. Plusieurs professionnels de communications offrent du coaching pour maîtriser les secrets de la prise de parole devant un large public. En 2020, suite au virage en virtuel, très peu d’experts parlent des défis de la prise de parole devant un auditoire virtuel. Il ne s’agit pourtant pas d’une tâche qui n’exige pas d’effort, au contraire. Avec la technologie maintenant omniprésente dans nos vies, il est facile de se lasser des présentations virtuelles qui sont somme toute souvent similaires.

Mirella Di Blasio, présidente de Lulu événements et conférencière en événements virtuels pour Infopresse, nous dévoile 7 trucs et astuces (et un Bonus !) pour réussir à garder un public engagé lors de longues prises de paroles devant un auditoire virtuel :

#1 Le regard

En regardant l’œil de votre caméra, et non votre écran d’ordinateur, vous donnerez l’impression à vos auditeurs que vous les regardez dans les yeux. Il est bien plus agréable de se sentir regardé lorsqu’on nous parle. Question d’interpeller l’auditeur et de le garder captivé, soutenir votre regard à travers la caméra permettra à votre public de se sentir personnellement interpellé, comme si vous aviez une conversation yeux dans les yeux. Même si vous parlez à 500 personnes en même temps.

#2 Le cadrage

Choisir judicieusement son cadrage est important. Afin de conserver l’attention du public virtuel sur soi, il faut s’assurer que l’environnement visible à la caméra soit dénudé de facteurs dérangeant :

→ Ayez un éclairage neutre (pas de contre-jour et aucune surexposition)

→ Éloignez-vous des fenêtres afin d’éviter la lumière mal contrôlée ou le vent qui décoiffe !

→ Considérer les facteurs présents dans le cadre : il ne faut pas attirer l’attention sur autre chose que vous. Tout ce qui est visible à la caméra doit être considéré et choisi.

#3 Le fond d’écran

Ah ! Les faux fonds d’écran virtuel ! Ils sont à PROSCRIRE ! À moins d’avoir un Greenscreen ou un studio photo qui assure une certaine qualité du résultat final, il n’est pas rare de voir chez les gens qui tentent de masquer, peut-être leur désordre, peut-être leurs enfants, un cadre mal placé qui coupe leur visage ou leur bras de temps à autre !

 

#4 Les vêtements

Comme pour la télévision, la même règle s’applique : évitez les vêtements avec des rayures et motifs (pois, zèbre, carreaux…). Parfois même, selon l’environnement dans lequel vous êtes, certaines couleurs ressortent mal à l’écran : cela peut devenir un irritant pour ceux qui vous regardent. La règle est simple : faites des tests, regardez-vous !

#5 Les notifications

C’est un réflexe : lorsqu’on entre dans un meeting, on ferme nos notifications de cellulaire. Maintenant que les temps ont changé, il ne faut pas oublier de désactiver les notifications provenant de son ordinateur. Bien sûr pour éviter les sons agressants, mais aussi pour que, lorsque vous partagez votre écran, le texto que votre femme vient de vous envoyer n’apparaisse pas à l’écran ! Il est d’ailleurs tout autant pertinent de penser à déconnecter son poste fixe, si jamais vous avez la chance de travailler au bureau !

#6 L’attitude

Le dynamisme est extrêmement important. L’ordinateur est une barrière, et donc il faut travailler d’autant plus fort pour faire ressentir son énergie à son auditoire. Il faut sourire avec les yeux. Non, ce n’est pas une tâche facile lorsqu’on est seul dans son salon et qu’on parle à son ordi. Le truc ? Inventez-vous un/e meilleur/e ami/e dans l’œil de votre caméra, et parlez à cette personne avec naturel : il faut parler avec les mains, bouger, sourire. C’est ainsi que votre auditoire se sentira réellement interpellé par vos propos, et ils en voudront plus !

#7 La caméra

Il ne faut surtout pas oublier de supprimer l’image de sa propre caméra sur son écran d’ordinateur, sans quoi vous passerez votre temps à vous regarder : ce dont vous avez l’air, ce que vous faites. À coup sûr, vos interlocuteurs remarqueront que vous êtes conscient de votre apparence et que vous n’arrêtez pas de vous observer. Laissez aller l’apparence, et concentrez-vous sur ce que vous dites !

BONUS ! – #8 La pratique

La clé du succès ? La pratique, la pratique et encore de la pratique. Ouvrez une séance Zoom et regardez-vous ! Pratiquez votre discours, faites des tests de son, essayez différents cadrages et différentes luminosités, changez de vêtements pour voir ce qui convient le mieux ! Faites le fou, sortez de ce que vous êtes habitué à faire, essayez de nouvelles choses et soyez originaux : c’est le moment, personne ne vous voit !

Au final, en virtuel, le contenu est important, comme en présentiel, certes. Une fois le fond maîtrisé, il faut travailler sur la forme qui diffère de ce dont on est habitué. Pour garder l’intérêt des auditeurs qui rappelons-nous passent en règle générale la journée devant l’ordinateur, il faut se démarquer et exceller par la qualité de notre intervention. Avec un peu de pratique, du dynamisme et un grand sourire, il est plus facile de garder un auditoire engagé et intéressé !

 

Découvrez Lulu événements