Télé-travail

Opportunités, menaces & transformation des priorités en virtuel

Les événements virtuels sont uniques. Mirella Di Blasio (formatrice chez Infopresse en événements virtuels et présidente de Lulu événements), l’a dit : ils sont un canal de communication à part entière. 

L’équipe Lulu a réalisé plusieurs événements virtuels dans les derniers mois : Gala, événements VIP, congrès… Avec leur expertise, et grâce à plusieurs veilles de marché et analyses d’études, ils ont dénoté plusieurs particularités propres aux événements virtuels. Cet article présente les opportunités à saisir & les pièges à éviter, mais il dénote également le changement dans les priorités des convives qui s’est fait sentir depuis le début de la consommation d’événements virtuels.

Les opportunités

Le virtuel est bien différent du présentiel. Bien qu’il soit naturel d’effectuer un copier-coller d’un événement présentiel pour le transformer en virtuel, il s’agit définitivement d’une méthode à proscrire. Le virtuel a des avantages uniques qu’on ne retrouve pas en présentiel. Il faut donc absolument en bénéficier !

1. La transformation du contact humain passe du formel à l’informel

Au début de la pandémie, alors que le télétravail devenait tranquillement la norme, côtoyer l’intimité des gens pouvait sembler intrusif et inconfortable. C’était nouveau. Cependant, plusieurs mois plus tard, on réalise que ce retrait des barrières formelles, comme le fait de découvrir le salon de son patron ou d’apercevoir les enfants de son client, possède ces avantages. On voit naître la possibilité d’approcher les gens de manière plus personnelle, ce qui est le cas en télétravail tout comme lors d’événements virtuels. Il y a ainsi une réelle opportunité de toucher les gens plus facilement à travers leur quotidien, de faire vivre son message de manière plus authentique en abordant les gens plus humainement.

2. Le monde est à notre portée

The “virtual” world is your oyster. Le numérique a une portée mondiale. Bien qu’il puisse s’agir d’une évidence, c’est une information à ne pas négliger lors de la planification d’un événement virtuel. Le caractère international des événements virtuels permet de voir naître toutes sortes d’expériences inédites et originales, qui seraient autrement impossibles. 

Avec le monde qui est maintenant à la portée de tous, l’augmentation potentielle des revenus est une dimension à ne pas négliger. Pourquoi se limiter à son réseau cible habituel, alors qu’en virtuel, on peut aller partout ? Il faut penser à la grandeur du globe, notre terrain de jeu est maintenant défini par la taille de la planète.

3. L’élimination de la barrière physique rend le réseautage plus accessible à tous

Imaginez ceci : vous arrivez à une soirée corporative de type 5 à 7 comme nous le vivions avant la pandémie. La salle est remplie. Vous ne connaissez personne. Vous balayez la salle du regard pour découvrir plusieurs petits regroupements de professionnels, verre de vin à la main, en pleine discussion. Qui allez-vous approcher ? Comment allez-vous les aborder ? Comment entrer dans leur bulle de conversation ? Comment créer un contact significatif ? Ce n’est pas donné à tout le monde.

En virtuel, on élimine le frein de la barrière physique. Avec le réseautage organisé plutôt qu’organique, il est plus facile d’aborder les gens. Nul besoin d’entrer la bulle des autres. L’univers virtuel nous offre cet avantage : pour la plupart des participants, cette réalité est beaucoup moins intimidante comparativement au fait d’arriver comme un cheveu sur la soupe dans l’univers présentiel. Il s’agit ici d’une opportunité de développer un réseau de manière beaucoup plus efficace et sans les facteurs physiques encombrants. On permet de créer des contacts qui seraient autrement plus complexes à faire.

 

Les pièges 

Les gens passent leur journée devant leur écran. Lors de l’organisation d’un événement virtuel, il faut s’assurer de se différencier pour permettre aux invités de passer un moment agréable et livrer son message de manière efficace. Voici quelques pièges à éviter :

1. Vouloir pré enregistrer votre événement

Bien que cela puisse ? sembler plus simple, c’est à proscrire. Tout enregistrer à l’avance (les animations, interventions, discours…) enlève de la spontanéité et du naturel à l’événement. Surtout en ce moment, il faut créer du contenu fort en chaleur humaine et en émotion. Ce sont les moments cocasses, comme un balbutiement ou un fou rire qui rendent les événements virtuels humains. 

2. Être sur scène n’est pas comme être devant la caméra

« Charles, notre vice-président, est super bon en animation de party de bureau. C’est lui qui va animer notre événement virtuel ». 

Non. Ce n’est pas parce que Charles est un bon animateur de foule qu’il saura gérer la technique d’un événement virtuel et mener la soirée. Parler devant une caméra en public sans public, à l’instar de parler sur une scène, cela requiert des qualités particulières. Plusieurs éléments sont à prendre en considération lors d’une prise de parole en virtuel, et c’est pourquoi l’idéal est d’engager un maître de cérémonie professionnel qui saura gérer les situations imprévues ainsi que les différentes composantes technologiques d’un studio de tournage.

3. Zoom et compagnie…

Les gens passent leur journée sur des plateformes de meeting de type Zoom. Faut-il leur offrir un environnement différent, plus engageant, interactif et plus personnalisé ? La réponse est OUI ! Sachez que plusieurs solutions s’offrent à moindre coût. Il suffit de s’informer et faire un peu de recherche pour trouver des solutions adaptées à vos besoins. Plusieurs plateformes fonctionnelles et innovantes existent sur le marché, et elles sauront répondre à vos exigences.

 

La transformation des priorités

Lors de la participation à un événement en présentiel (avant la pandémie), les convives avaient 3 priorités à cœur qui leur permettaient de déterminer si un événement était pertinent ou non :

1. Contenu
2. Réseautage
3. Divertissement

Depuis que les événements virtuels sont arrivés dans nos vies de manière si importante, nous avons assisté à un bouleversement complet de ces priorités. Maintenant, ce qui est important pour les convives, c’est :

1. Les interactions significatives
2. Divertissement
3. Contenu

Mais qu’est-ce que ça veut dire, tout ça ?

L’interactivité significative, c’est le désir d’interagir avec du contenu qui apporte un PLUS : un apprentissage, une occasion d’affaires, etc. En considérant ces nombreuses heures que nous passons devant nos écrans, il n’y a rien d’exceptionnel à rechercher quelque chose d’unique, de différent et de pertinent lors des événements virtuels auxquels nous participons… pour ainsi les distinguer de simples meetings Zoom.

Le divertissement, ce n’est pas un bonhomme Carnaval qui se pointe le nez, oh que non ! On parle ici d’une approche divertissante et innovante pour transmettre son contenu et créer du réseautage. Les convives veulent du divertissement pertinent au service des objectifs et du contenu.

Finalement, la troisième priorité étant le contenu, il faut s’assurer d’aller plus loin que ce que le web peut nous offrir. Avec la masse d’information pertinente et gratuite que l’on retrouve en ligne, il faut s’assurer de pousser les limites du contenu que nous offrons à nos convives afin d’impressionner et de créer une valeur ajoutée, malgré que l’événement soit payant ou non.

 

En guise de conclusion

Les événements virtuels nous ont fait évoluer, et surtout, ils nous ont fait découvrir de nouvelles manières de se comporter : que ce soit la maîtrise d’un nouveau style de communication à tout simplement une nouvelle façon de travailler. Ces subtilités sont d’autant plus nécessaires à contrôler puisqu’elles seront bien utiles dans une formule hybride, formule vers laquelle la tendance événementielle se dirige à grands pas.

Découvrez-en plus sur notre expertise événementielle !